C’est quoi un jardin de thé ?

L’histoire du jardin de thé commence au XVI ème siècle, plus précisément pendant la période Momoyama (1573 à 1603 ).

.

Petit point culture :

.

Les personnages principaux de l’époque de Momoyama :

.

mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?       mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?

                Oda Nabunaga                                    Ashikaga Yoshiaki

.

      mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?                  mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?

Toyotomi Hideyoshi                                      Mitsuhide Akechi

.

En 1568, Ashikaga Yoshiaki demande à Oda Nabunaga, simple citoyen devenu puissant chef de guerre, de l’installer à Kyoto pour devenir shogun. Après une bataille savamment mené, Ashikaga devient alors le nouveau shogun et proclame Oda Nabunaga kanrei ( équivalent d’un conseiller politique ). Mais Nabunaga n’est pas satisfait de ce titre et apprend que Ashikaga Yoshiaki complote derrière son dos en cherchant à le faire assassiner.

.

C’est donc en 1573 que le seigneur Oda Nabunaga renverse le shogun Yoshiaki de la famille Ashikaga qu’il avait lui-même installé à Kyoto.

.

Oda va remporter de nombreuses victoires avec son fidèle général Toyotomi Hideyoshi. En 1582, Hideyoshi envahit la province de Bitchu et demande du renfort à Nabunaga. Cependant les renforts n’arriveront jamais. En effet, Oda Nabunaga fut contraint au suicide par un de ses vassaux : Akechi Mitsuhide.

.

Toyotomi fidèle à Oda va alors se révolter contre les troupes de Mitsuhide et finira par l’exécuter à la bataille de Yamazaki. Toyotomi prend alors le pouvoir du pays.

.

Pendant son règne, Toyotomi va réussir à unifier le Japon. Cependant le pays est complètement refermé sur lui même, et évite tous contacts avec les pays extérieurs. C’est pourtant pendant cette période que le pays va connaître un énorme boom culturel. Une nouvelle spiritualité s’empare du Japon. C’est dans ce contexte que le jardin de thé va se développer, comme une nouvelle tendance certifiée japonais.

.

Nouvelle tendance !

.mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?

D’un point de vue complètement occidental, le jardin de thé peut être comparé à un sous bois, tapissé de mousse avec quelques lanternes ponctuant le jardin. Pourtant le jardin de thé est bien plus que ça !

.

Nous avons déjà vu la conception du parcours initiatique du jardin de thé consistant à conditionner le visiteur à la future cérémonie de thé ( voir article :Les 5 règles du jardin de thé ). Mais qu’en est-il de la spiritualité de ce lieu ?

.

Le jardin de thé est un espace rapprochant l’homme et la nature. Ce jardin a pour but de laisser les soucis quotidiens à l’extérieur du jardin et de ne faire qu’un avec la végétation alentour. Le lâcher-prise est essentiel pour découvrir l’essence même de ce jardin.

.

Ce n’est pas une surprise si le jardin de thé apparut à cette époque. Malgré son repli sur lui-même, le Japon connaît un vrai développement culturel et artistique. Le raffinement est poussé à son paroxysme, la cérémonie du thé en est un bon exemple. Cette époque marque aussi une période de révolution industrielle avec la montée en puissance de la classe marchande. Ces nouveaux riches vont alors rendre le jardin de thé populaire dans tout le Japon, alors que les aristocrates vont plutôt se tourner vers la culture chinoise malgré l’isolement du pays.

.

«  L’imperméabilité des choses », Yûgen

.

mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?Il est très difficile de définir le Yûgen. Chacun peut avoir une interprétation propre du Yûgen. Mais il représente l’idéal naturel japonais, propre au jardin de thé.

.

Pour vous expliquer un peu mieux ce qu’est le yûgen, je vais vous citer les mots du poète Shôtetsu tiré du livre : « Le japon des jardins » de Francis Peeters et de Guy Vandersande

.

«  Ce que j’appelle yûgen, je puis le ressentir dans mon cœur, mais non l’exprimer avec des mots. La lune est cachée par un léger nuage, ou dans les montagnes, les érables s’enveloppent du brouillard d’automne. Voilà ce qu’est yûgen, mais pourquoi je ne saurais le dire. Ceux qui ne comprennent rien à cette beauté pourraient soutenir que mieux vaut une lune lumineuse dans un ciel serein. Quand on parle de yûgen, on ne saurait préciser si cela est intéressant ou magnifique. »

.

La cérémonie du jardin de thé

.

J’aimerais vous citer deux anecdotes tirées du même livre que précédemment qui racontent bien l’esprit du jardin de thé.

.

Sen no Rikyû, grand maître de thé :

.

«  Un jour qu’il doit officier devant les hauts dignitaires et qu’il prépare les ustensiles, Rikyû envoie son fils nettoyer le jardin. Après quelques temps, le fils revient et informe son père : «  Chaque pierre brille au soleil et pas un brin d’herbe, pas une feuille ne traîne qui n’ait été ramassée. ». Le maître alors se fâche et emmène son fils dans le jardin : «  Je vais te montrer comment tu dois préparer le jardin pour nos visiteurs. ». Il se dirige vers un superbe érable aux feuilles flamboyantes et le secoue. Des feuilles de couleur rouge tombent sur la verte couverture de mousse, donnant à la scène un effet de tissage de brocart. «  Maintenant dit-il, le jardin est prêt à recevoir nos invités. »

.

« Rikyû se voit confier la réalisation d’un jardin dans un espace réputé pour l’admirable vue qui donne sur la mer. Le maître ordonne alors de planter une énorme haie qui cache bientôt le paysage sauf lorsque l’invité se penche au-dessus du bassin pour se laver les mains. En se relevant, il aperçoit l’immensité de la mer par une petite lucarne aménagée dans le feuillage. Intrigué, le propriétaire lui demande une explication. Il énonce alors alors ce poème. «  Un peu d’eau et là, entre les arbres, la mer. ». Ainsi, se penchant sur un peu d’eau, l’homme qui se cherche peut voir le reflet de son propre esprit cerné et résumé par un étroit bassin. Et puis, en levant la tête et embrassant d’un coup d’œil la même substance magnifiée par l’immensité de l’océan, il comprend sa relation avec l’infini. »

.

3 styles, 3 maîtres

.

Le jardin de thé a connu trois styles différents avec trois maîtres différents. Voyons ensembles les 3 styles de jardin de thé entre le XVIème siècle et le XVIIème siècle

.

mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?Le style « sô » : Sen no Rikyû ( 1522 – 1591 )

.

Ce style nous vient du maître incontesté des jardins de thé et représente bien la personnalité de l’homme qu’il était.

Le style sô met en commun la simplicité et la rudesse. Il bannit tout aspect ostentatoire dans le jardin. La cabane à thé est réduite à une simple cabane au fond du jardin, sans ornement ni détail d’apparat.

.

Le style « gyô » : Furata Oribe ( 1543 – 1615 )mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?

.

Ce style intègre au jardin l’artisanat humain, en négligeant le côté naturel du lieu. Pour Oribe, la nature doit se conformer à l’exigence humaine et non l’inverse.

.

.

.

.

mig-300x300 C'est quoi un jardin de thé ?Le style « shin » : Kobori Enshû ( 1579 – 1647 )

.

Ce style est très caractéristique du Japon de l’époque, un style raffiné, calme et élégant. La géométrie intègre le jardin et la taille en ondulation des buissons fait son apparition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *