Les 5 règles du jardin de thé

Si vous êtes à la recherche d’un espace intime et complètement hors du temps. Il vous faut absolument un jardin de thé dans votre jardin ! Mais comment faire ? C’est la question à laquelle je vais vous répondre dans cet article. Mais avant toute chose, la première question à se poser est :

.

C’est quoi un jardin de thé ?

.

garden-1011019_640 Les 5 règles du jardin de thé

Le jardin de thé fut conçu pour préparer la cérémonie du thé. Une tradition fortement ancrée au Japon depuis le XIIème siècle ( voir : c’est quoi un jardin japonais ? ). Le jardin de thé est conçu pour purifier et apaiser l’esprit du visiteur avant de procéder à la cérémonie. Pour cela, le visiteur doit suivre un parcours précis et défini qui le détachera complètement des problèmes extérieurs.

.

Le jardin de thé est un jardin hors du temps mais aussi hors du jardin lui-même. On pourrait même dire que le jardin de thé est une bulle dans une bulle, un jardin dans le jardin.

.

Si vous êtes intéressés par les origines du jardin de thé, je ferai un article consacré à ses origines. 😉

.

Les règles du jardin de thé ?

.

Le jardin de thé a une conception propre à lui-même et bien précis. Mais comme toujours, votre « feeling » sera aussi très important. Le jardin de thé respecte toutes les règles traditionnelles du jardin japonais, on peut même dire qu’il s’agit d’un jardin japonais poussé à son paroxysme. Dans cet article nous allons voir les 5 règles de bases des jardins de thé.

.

1 – Jardin clos

.

garden-1011019_640 Les 5 règles du jardin de théComme vous le savez sûrement, le jardin japonais est un espace clos qui se doit de marquer une limite avec le monde extérieur. Mais c’est encore plus vrai pour le jardin de thé, dont on doit établir une véritable coupure que ce soit avec le monde extérieur ou avec le jardin lui même. Clôturer le jardin est la règle indispensable et incontournable du jardin de thé.

.

Pour cela, vous avez plusieurs solutions, par exemple l’emploi de palissade ( kaki ), en bambou si possible. Ces éléments indispensables du jardin de thé délimitent tout le pourtour du jardin de thé. ( voir fiche technique : palissade en bambou ). Vous pouvez choisir entre plusieurs types de palissades dont certaines sont complètement occultantes. Au contraire, pour les palissade à carreaux ouverts, il sera indispensable de mettre en place une végétation dense tout autour du jardin.

.

Comment savoir si l’on a bien clôturé le jardin ?

.

La règle est très simple, vous ne devez plus apercevoir le jardin extérieur une fois à l’intérieur du jardin de thé.

.

Pour un jardin clos réussi, préférez les plantes persistantes aux plantes caduques, leur feuillage constituera un écran tout au long de l’année.

.

Nous allons voir dans la suite de cet article que le jardin de thé possède des espaces clos à l’intérieur même de celui-ci.

.

2 – Monochrome et palette de verts

.

 » Vert, c’est vert, tout vert, tout l’univers est vert
Oui c’est vert, tout vert, tout le monde il est vert « 

Magicien d’Oz

.

.garden-1011019_640 Les 5 règles du jardin de thé

Vous l’aurez compris, votre jardin de thé doit se composer uniquement d’essences dans les tons verts. Selon les préceptes du jardin de thé, les végétaux à fleurs ne sont pas conseillés, jugés trop distrayants pour l’esprit. Mais ne soyez pas déçus ! Il existe de magnifiques plantes sans fleurs qui trouveront leur place dans votre jardin de thé.

.

La tradition veut que lorsque vous recevez des invités dans votre jardin de thé, vous placez une fleur blanche fraîchement cueillie dans votre cabane à thé ( chashitsu ), une sorte de récompense au bout de ce chemin plein de spiritualité.

.

3 – Rythme lent

.

Ce point très important dans les jardins zen l’est encore plus dans les jardins de thé. La notion de temps doit être chamboulé. Pour cela, le rythme du jardin doit être aussi ralenti que possible. Pour cela les paysagistes japonais ont trouvé plusieurs moyens. On peut par exemple citer les pas japonais, qui selon leurs espacements et leurs dimensions modifient le rythme dans le jardin. ( voir article : rythme du jardin ). Les cloisons jouent aussi un rôle important, les paysagistes japonais occultent la vision du visiteur pour lui faire perdre la notion d’espace. Je m’explique, dans votre jardin de thé, le jardin ne doit pas se dévoiler entièrement lorsque vous en franchissez l’entrée. Des panneaux occultants seront mis en place pour créer du mystère. N’oubliez pas que dans l’art du jardin japonais, il vaut mieux suggérer que montrer.

.

Pour plus d’informations sur le rythme dans le jardin rendez-vous sur l’article rythme.

.

4 – La simplicité et la suggestion

.

.garden-1011019_640 Les 5 règles du jardin de thé

Une règle d’or dans les jardins de thé sont la simplicité du lieu. Le lieu est simple mais harmonieux, c’est ce qui fait tout son charme. Pour cela, le jardin suggère au lieu de montrer. Si vous avez lu  » les 11 concepts indispensables du jardin japonais  » vous savez que la suggestion est un de vos plus fidèle outil pour votre jardin zen. Si vous ne l’avez pas lu, je vous offre gratuitement ce petit guide en cliquant ici : les 11 concepts indispensables du jardin japonais.

.

L’eau dans le jardin de thé est très peu présente mais très représentée. En effet, des rivières de galets ronds ponctueront le parcours et suggéreront la présence de l’eau. Avant la visite d’un invité il est coutume d’arroser le jardin, plantes, rochers, dalles, tout y passe. Cela permet au jardin de se révéler et de refléter la pureté de chaque élément.

.

5 – Le parcours

.

Comme dit précédemment, le jardin de thé comporte plusieurs espaces clos en son sein et d’un parcours très précis que le visiteur se doit de suivre.

.

On commence le parcours à l’entrée du jardin de thé. Première étape, la porte que l’on nomme sotomon. Cette porte sert à marquer le passage du monde extérieur avec le jardin de thé. Lorsque le visiteur referme cette porte, il marque spirituellement son détachement du monde extérieur.

.

Un chemin en pas japonais le guide jusqu’à une zone que l’on nomme machiai. Cette zone est munie d’un espace assis où le visiteur devra s’asseoir et se détendre. Cette zone doit être clôturée pour empêcher le visiteur de voir le reste du jardin. Dans cet espace, l’invité doit déposer tous ses problèmes avant de continuer sa progression.

.

La prochaine étape débute une nouvelle fois par une porte, que l’on nomme chûmon. Dans la tradition de la cérémonie, c’est à cette étape que l’invité et le maître du lieu se rencontrent. Chacun se trouve sur une large pierre plate disposée chacune de part et d’autre de la porte. Lorsque l’invité est accepté par le maître, ils se dirigent tous deux vers le bassin de purification ( tsukubai ).

.

Le tsukubai représente la prochaine étape, il s’agit d’une pierre creuse contenant de l’eau, avec une louche en bambou posée sur le dessus. Ce bassin est utilisé pour purifier le corps de l’invité, en se nettoyant les mains et le visage. Puis l’invité est amené vers la cabane à thé pour commencer la cérémonie.

.

garden-1011019_640 Les 5 règles du jardin de thé

Cet article vous a plu ?

.

Laissez-moi un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *