5 étapes essentielles pour capter un paysage

Dans cet article nous allons nous intéresser au paysage qui entoure votre jardin. Autant dire que cet article concerne les propriétaires de grand voire moyen terrain. Mais les propriétaires de petit terrain, ne soyez pas tristes ! Je vous ai consacré un article où vous apprendrez entre autre pourquoi votre petit jardin est idéal pour un jardin japonais : ( voir article : petits jardins (en cours ) ).

.

Alors tout d’abord, qu’est-ce-que cela veut dire capter le paysage ?

.

.Adachi_0133-1024x681 5 étapes essentielles pour capter un paysage

C’est une technique qui consiste à incorporer dans votre jardin, le panorama alentour. Au Japon c’est ce que l’on appel « Shakkei » qui signifie capturer vivant. Dans les jardins traditionnels Japonais ou Chinois, le jardin s’appuie sur des éléments extérieurs comme les montagnes, la mer, ou bien même une forêt ayant un fort intérêt visuel.

.

Un des exemples les plus parlants est celui du jardin de la villa Murin An à Kyoto. Ce jardin créé à la fin du XIXème siècle est un jardin tout en longueur. Au bout du jardin on retrouve une fabuleuse ouverture sur le mont Hiei ( montagne très ancrée dans la culture Japonaise). Sous cette ouverture on retrouve une cascade en 3 parties se jetant dans un bassin à koï. Le talent du concepteur y est flagrant ! Lorsque nous sommes devant cette composition, l’eau de la cascade semble couler directement de la montagne.

.

Quand créer son Shakkei et comment le réussir?

.

Adachi_0133-1024x681 5 étapes essentielles pour capter un paysageVous devez savoir que le Shakkei se prépare pendant la conception de votre plan, mais si jamais vous disposez déjà d’un jardin, sachez que rien n’est irréversible ;)

.

Tout ça a l’air très simple, et pourtant réussir son Shakkei demande un peu de pratique et de réflexion. Vous devrez sûrement vous y reprendre à plusieurs fois mais ne vous découragez pas . Nous allons voir dans la suite de l’article les étapes qui vous permettront de réussir votre Shakkei.

.

Mais avant tout je tiens tout de même à vous rassurer, capter le paysage est à la portée de tous. Nous allons juste voir comment trouver le meilleur axe de vue et comment l’intégrer dans le jardin.

.

Les étapes

.

1 – Trouver un ou des éléments à capturer vivant

.

Il va de soi que pour mettre en valeur un élément extérieur, il faut déjà trouver cet élément ! Comme vu précédemment, il y a beaucoup d’éléments que vous pouvez capter dans le jardin. Montagne, vallée, pièce d’eau, arbre isolé, champs de coquelicot etc…. choisissez le meilleur. Si vous avez un très grand terrain, il vous sera possible de créer plusieurs Shakkei. Mais attention n’en abusez pas sinon ils perdront de leur intérêt.

.

2 – Trouver le bon axe

.

Une fois votre élément trouvé il va falloir trouver l’axe de vue. Pour cela équipez vous de votre appareil photo et commencez à prendre des clichés de l’élément choisi dans différents axes. Trouver le meilleur n’est pas chose facile. Les clichés permettront de vous aider dans ce choix. Montrez les à votre famille ou à des amis, un avis extérieur est toujours très important.

.Adachi_0133-1024x681 5 étapes essentielles pour capter un paysage

.

Une fois le bon axe trouvé, notez le de suite sur votre plan pour ne pas l’oublier. Tracez une flèche ou dessinez un cône de vue pour vous souvenir du bon angle à prendre.

.

3 – Créer le cadre

.

Il va maintenant falloir créer le cadre de la composition. Pour cela rien de plus simple, il va falloir entourer votre élément par des végétaux de différentes dimensions. Planter par exemple des arbres et arbustes de chaque côté de votre tableau. Vérifiez que la trouée végétale mette bien en valeur votre élément. Vous pouvez aussi faire le choix de créer le cadre avec des éléments minéraux mais cela reste plus difficile à faire.

.

N’oubliez pas le bas, il va falloir créer une coupure avec le jardin. Le bas de votre tableau ne doit donc pas être négligé. Prévoyez d’établir une haie basse ou bien construisez un petit muret en pierre sèche, l’effet n’en sera que plus beau.

.

4 – Tailler et adoucir

.

L’entretien sera la clef d’un Shakkei réussi ! Les végétaux qui encadrent la vue ne doivent pas obstruer l’ouverture avec leur feuillage. Taillez donc la trouée régulièrement pour garder une vue bien dégagée.

.

5 – Assis ou debout ?

.

Assis ! Votre Shakkei doit pouvoir s’admirer en étant assis. Cela permet de vous reposer ou de méditer devant votre Shakkei. Il va donc falloir prévoir un coin assis dans votre jardin où vous pourrez, vous ou un visiteur, s’asseoir pour profiter du spectacle. Si jamais la position assise ne permet pas de voir l’ensemble de votre composition, rehaussez la position assise, par une petite terrasse en bois par exemple. Cette étape est primordiale pour que votre Shakkei soit réussi. Alors n’oubliez pas toute ces étapes lors de la conception de votre plan de jardin.

.Adachi_0133-1024x681 5 étapes essentielles pour capter un paysage

.

Petite astuce : Dans le cadre bas de votre Shakkei pensez à intégrer des éléments rappelant votre élément choisi. Je m’explique, si vous avez choisi de capter vivant une montagne, disposez des rochers bas dans votre composition. Si c’est la mer, intégrer une pièce d’eau qui semble être le prolongement de la mer, bref essayez de créer un fil conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *