5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonais

Beaucoup trop de personnes commettent les mêmes erreurs sans le savoir. Pour vous évitez de les reproduire, voici les 5 erreurs à ne pas commettre pendant la conception de votre jardin.

.

1 – Dans 2 heures, c’est terminé !

.

Vous venez de lire  » les 11 concepts indispensables du jardin japonais », vous êtes maintenant sur-motivé pour créer votre jardin japonais ! Vous prenez une feuille et un crayon, griffonnez un plan de vos futurs aménagements puis vous sortez dans votre jardin avec votre pelle et commencez à creuser… Ça vous parait surréaliste ? Et pourtant cette erreur revient bien trop souvent.

 

Prenez votre temps ! Il est vrai que l’inverse est tout aussi néfaste. Prendre trop de temps pour vous lancer dans la conception de votre jardin, c’est le meilleur moyen pour qu’il ne soit jamais fait. Mais trouver l’équilibre, être motivé est le meilleur moteur qui soit pour n’importe quelle action de votre vie; mais se précipiter n ‘est pas non plus la meilleure des solutions. 😉

 

headache-1910644_640 5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonaisLorsque vous vous lancez dans la conception de votre jardin, prenez le temps de la réflexion sur ce que vous souhaitez réellement. N’hésitez pas à noter sur une feuille tous vos désirs ( je vous conseille d’aller lire l’article : 3 astuces pour faire le bon choix… ). Lors de la conception de votre plan, posez-vous dans un endroit calme et commencez à dessiner. Lors de cette étape, vous allez peut-être refaire le plan, 5, 10,15, 20 fois… Peu importe, ne perdez pas patience ! L’établissement d’un plan paysager nécessite de la pratique, ce n’est pas pour rien que la formation d’architecte paysagiste dure 5 ans. ( et j’en sais quelque chose ). Personne ne vous demande de réaliser quelque chose de parfait, l’important est que ça vous plaise. Si jamais vous n’y arrivez pas, que la conception de plan n’est pas faite pour vous, alors faites-vous aider par un professionnel. ( Étant moi-même architecte paysagiste, je souhaiterais vous proposer mes services sur le blog pour concevoir vos plans pour votre jardin. )

 

.

2 – Un plan ? Pour quoi faire ?

.

C’est vrai à quoi bon faire un plan ? Après tout, on peut seulement prendre sa pelle et aller planter nos plantes à des endroits que l’on aime bien…..

 

Mais voilà à quoi ressemblera votre jardin : :/

.

headache-1910644_640 5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonais.

Accueillant n’est-ce pas ?

.

Ne faites pas l’erreur d’y aller tête baissée. Lorsque l’on imagine le jardin, on a tendance à tout prévoir dans sa tête. On imagine en se promenant sur notre terrain, les aménagements que l’on ferait à tel ou tel endroit. C’est une bonne chose, je ne dis pas le contraire, mais cet exercice reste limité car il ne vous permet pas d’avoir une vue d’ensemble du jardin. Un bel aménagement par ci, un bel aménagement par là, ne fera pas un beau jardin, mais fera un beau méli-mélo d’aménagements. Le plan permet avant tout de poser vos idées et de voir si vos aménagements coexistent bien et créent l’harmonie recherchée.

.

headache-1910644_640 5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonaisIl sera aussi un guide lors de la phase de réalisation. Il ne vous est jamais arrivé d’avoir une idée en tête qui vous paraisse tellement géniale que vous êtes sûr de ne jamais l’oublier ? Et le lendemain vous essayez de vous en rappeler sans succès. Si n’est-ce pas ! Je ne compte plus le nombre de fois où ça m’est arrivé.. ( j’avais peut être un jour inventé un remède contre tout type de maladies… ). Quoi qu’il en soit, il est important de noter vos idées puis de les poser sur papier grâce à un plan. Il vous fera gagner du temps et de l’argent. Dites-vous bien que lorsque votre plan est terminé, vous avez fait 50% de votre jardin.

 

 

 

.

 » Gagner de l’argent ? « 

.

Vous décidez de réaliser un aménagement sans faire de plan. Pendant la réalisation vous avez du enlever ou rajouter des choses car vous aviez mal estimé la dimension du terrain, la nature de votre sol etc…. Une fois la réalisation terminée, vous regardez votre œuvre…. et vous n’êtes pas satisfait ! Ce que vous voyez n’est pas ce que vous aviez imaginé… Deux choix s’offrent à vous : Vous décidez de le laisser tel quel, ça ne vous plait pas mais vous ne voulez pas dépenser plus d’argent. Ou alors vous décidez de le modifier et de dépenser de l’argent à nouveau pour corriger votre erreur.

Tout cela, vous auriez pu l’éviter en faisant un plan et en examinant votre terrain. Attention je vous vois venir, je ne dis pas qu’en faisant un plan, il n’y aura jamais de raté. Entre un dessin sur une feuille, et une réalisation sur le terrain, il existe toujours certaines divergences. Nous ne pouvons pas prévoir les imprévus. Mais concevoir un plan limite grandement les risques !

.

3 – Interdiction de marcher sur le gazon

.

Cheminement, connexion, cheminement, connexion….. Répétez le encore et encore dans votre tête, cheminement et connexion. Il est ESSENTIEL de créer des liaisons dans votre jardin. Deux types de liaisons doivent être impérativement pensées dès le début de la conception.

 

⦁ les cheminements entre votre maison et vos aménagements ( allées, chemin, pas japonais etc…. )
⦁ Les connexions entre les aménagements

 

Un jardin sans liaison ressemblera à un amas végétal où il sera impossible de circuler.

.

 » Comment faire pour bien préparer ses liaisons ? « 

.

Saviez-vous que les liaisons sont la première chose que l’on dessine sur un plan ? Maintenant oui ! Pour bien préparer vos liaisons, vous allez devoir faire un schéma des cheminements, bien avant de dessiner le moindre plan. Pour cela, vous aller faire un croquis rapide de votre jardin, puis vous dessinerez des flèches dans les directions souhaitées. Pour choisir vos types de cheminement je vous conseil de lire l’article : 3 types d’allée pour votre jardin japonais


headache-1910644_640 5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonaisVous vous demandez peut-être la signification du titre de ce point 3 ? ( Non ? :( ) Et bien je vais quand même vous le dire ! Ne trouvez-vous pas ridicule l’interdiction de marcher sur le gazon ? Une interdiction que l’on retrouve dans presque tous les grands parcs. Un gazon est un espace de vie où l’on peut s’allonger, jouer, lire ou peu importe la raison. Mais le petit panneau lui nous l’interdit. Ce petit panneau est la preuve d’un mauvais aménagement ! Je vous vois venir, vous allez me dire que l’objectif du paysagiste était de créer une zone engazonnée esthétique, conçue seulement pour le plaisir de l’œil ?! Pour le plaisir de l’œil ? Vous ne trouvez pas que planter un panneau en plein milieu d’une zone engazonnée gène plus l’œil qu’une personne allongée, occupée à se détendre ?

 

Et si le concepteur s’y était pris autrement; s’il avait par exemple créé ses liaisons d’une façon à ce que l’on ne pense même pas à marcher sur la zone engazonnée ? Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Vous êtes dur ! Bon, prenons un autre exemple. Ne vous est-il jamais arrivé de marcher dans un parc ou autre espace publique et de couper à travers le gazon pour gagner du temps ? Oui nous l’avons tous fait, et vous avez sans doute remarqué qu’à cette endroit, le sol est marqué et la terre y est apparente, signe que vous n’êtes pas la seule personne à emprunter ce petit raccourci. Là encore, ce passage créé de toute pièce par les usagers aurait pu être évité avec une meilleure réflexion des cheminements. Encore une fois, je ne dis pas qu’il est possible de tout prévoir, je fais moi-même des erreurs; mais il est important d’essayer de les prévoir et de savoir les corriger le plus rapidement possible.

.

4 – Tous les styles me vont bien

.

Non ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous parler des dernières tendances en matière de mode. Je parle bel et bien des styles de jardins. Prenons l’exemple des jardins japonais. Il en découle une multitude de style de jardins : les jardins secs, les jardins de thé, les jardins de printemps, les jardins d’automne, les jardins traditionnels etc…. Mais dans votre jardin, ne mélangez pas tout !

Je sens votre déception, vous êtes intéressés par plusieurs styles de jardins, mais vous ne devez en choisir qu’un seul….. Et bien non, pas du tout ! Certes il ne faut pas mélanger tous les styles de jardin car le rendu serait catastrophique, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas intégrer plusieurs style au jardin. Et pour que ça ne ressemble pas vite à un méli-mélo de style, j’ai la SOLUTION.

Pour intégrer plusieurs styles de jardin sans faire brouillon, vous devrez créer….. suspens….. des zones définies ! Vous êtes déçus ? Attendez, je vais vous montrer un exemple :

.

headache-1910644_640 5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonais

retrouver cette image sur Pinterest

.

Sur ce dessin, nous pouvons distinguer 3 zones distinctes. Nous pouvons très bien imaginer un mélange de 3 styles de jardin ( par exemple : 1 jardin sec, 1 jardin de thé et 1 jardin de printemps ) tout en conservant une harmonie. Certes, mélanger les styles demande une application plus importante, l’exercice est plus difficile. Mais encore une fois, savoir créer un plan demande de l’expérience et de la pratique, mais personne ne vous demande de faire quelque chose de parfait, vous le faîtes pour vous !

.

5 – De la déco ici et partout à la fois

.

Rien n’est plus laid qu’un jardin surchargé en décoration. Regardez ceci : :/

.

headache-1910644_640 5 erreurs à éviter pour créer votre jardin japonais

.

Non, non, et non ! La décoration ne rend pas un jardin beau !

Je ne suis pas contre un peu de décoration, au contraire, une lanterne en pierre par ci et un jeu d’eau par là donnera un charme fou à votre jardin, mais en aucun cas il améliorera l’esthétique de votre jardin. On ne peut pas rattraper un mauvais jardin par une bonne décoration. Donc veillez à ce que votre jardin soit bien conçu puis intégrez de la décoration si vous le voulez. 😉

.

Cet article vous a plu ?

.

Laissez-moi un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *